04.70.28.07.78


ud3@cgt.fr  

Rejoignez-nous
  
  
  

Loi travail Le 49.3 ne nous arrêtera pas

Loi travail

Le 49.3 ne nous arrêtera pas

Cher(e)s camarades,

Une nouvelle fois, le 1er Ministre Manuel Valls est passé en force en utilisant le 49.3 pour faire adopter, en deuxième lecture, le projet de loi El Khomri.

Cela est un terrible aveu de faiblesse, le gouvernement n’a plus de majorité à l’Assemblée Nationale. Ce texte est majoritairement rejeté par l’opinion publique et la majorité des organisations syndicales y sont opposées.

Ce passage en force, ne nous arrêtera pas ! Nous restons déterminés à gagner l’abrogation de ce texte de loi. Nous ne sommes pas résignés, d’ores et déjà, des initiatives sont décidées pendant l’été.

Le 13 juillet : opération péage gratuit à Gannat « les opposants à la loi travail offrent l’autoroute aux vacanciers ».

Il est nécessaire que les camarades qui sont disponibles, se rapprochent des UL pour que nous organisions cette action (les lieux et horaires des départs en covoiturage seront précisées très rapidement).

Le 21 juillet : dans le cadre de la campagne des saisonniers de la CGT, nous avons décidé d’être présents à Vichy : nous allons nous adresser aux salariés des restaurants, des hôtels et des thermes. Nous avons aussi décidé d’aller au parc d’attraction le Pal. Un courrier précisant tout cela sera envoyé très rapidement.

D’autres initiatives pourront peut-être se tenir durant l’été, nous envisageons de mettre des banderoles sur des ponts, des bâtiments dans le département cet été.

Une réunion intersyndicale nationale se tiendra le 8 juillet et décidera des modalités de poursuite du mouvement, avec la proposition d’une nouvelle journée d’action, de grève et de manifestation début septembre.

Une CGT visible, qui continue d’informer les salariés, de porter nos propositions (les 32 heures, un Code du Travail du 21ème siècle), voilà l’objectif de cet été pour préparer la rentrée sociale, une rentrée puissante et offensive pour empêcher la mise en place de la loi. Gagner cette bataille est possible, nous devons convaincre  les salariés, les jeunes, les retraités, toutes et tous ceux qui ne se sont pas encore impliqués dans ce combat.

Mes camarades, je vous souhaite de bons congés pour l’été, pour ceux qui y sont, pour ceux qui vont les prendre, pour les autres, on se retrouve dans les actions de cet été et pour une rentrée à l’offensive, on ne lâche rien !

Salutations fraternelles.

Laurent Indrusiak

Secrétaire Général